À propos du glaucome

Qu’est-ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie chronique qui atteint approximativement 1 à 2 % de la population française âgée de plus de 40 ans et 10 % de la population âgée de plus de 70 ans.1 Il est essentiellement asymptomatique et se caractérise par une perte progressive et irréversible de la vision ; il est fréquemment associé à une pression intraoculaire élevée. Le glaucome est une maladie progressive de l’œil qui, si elle n’est pas traitée, peut éventuellement aboutir à la cécité. Le glaucome est fréquemment associé à une augmentation de la pression dans l’œil due à un déséquilibre entre production et écoulement du liquide oculaire. Dans un œil en bonne santé, un liquide est produit afin de contribuer à maintenir la forme de l’œil. Normalement, ce liquide naturel s’écoule à travers une zone appelée le réseau trabéculaire, puis il est absorbé par la circulation sanguine. Si le liquide n’est pas évacué à la même vitesse que celle à laquelle il est produit, la pression va commencer à monter dans l’œil. Au fil des années, cette pression croissante peut endommager le nerf optique et détruire la vision.

Glaucome et pression intraoculaire

Il est facile de confondre pression intraoculaire et glaucome, mais il est important de comprendre la différence. Bien que la pression intraoculaire (PIO) soit souvent associée au glaucome, il est possible de développer la maladie sans référence à cette dernière. Le développement du glaucome chez une personne dépend du niveau de pression que son nerf optique peut tolérer sans être endommagé. Ce niveau varie d’une personne à l’autre et, dans certains cas, il est possible qu’un glaucome ne se forme jamais. C’est pourquoi il est si important de prévoir un examen complet de l’œil avec dilatation de la pupille au moins une fois par an. Cela peut aider votre ophtalmologiste à déterminer le niveau de pression intraoculaire qui vous convient.

Types de glaucome

Il y a deux principaux types de glaucomes : le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé.

Glaucome à angle ouvert

Le type le plus courant de glaucome, le glaucome à angle ouvert, représente environ 70 à 90 % des cas. La maladie est progressive et il n’y a pas de signes avant-coureurs détectables. Une PIO élevée est le facteur de risque le plus significatif de développement et progression d’un glaucome à angle ouvert. L’augmentation progressive de la pression de l’œil peut entraîner graduellement :

• un dommage du nerf optique
• une perte de la vision périphérique
• la cécité en l’absence de traitement

Glaucome à angle fermé

Le deuxième type le plus fréquent de glaucome, le glaucome à angle fermé, survient quand les voies de drainage de l’œil sont bloquées par l’iris. En conséquence, le liquide ne peut pas circuler à travers l’œil et la pression augmente. Cette affection peut se produire brutalement (glaucome à angle fermé aigu) ou progressivement (glaucome à angle fermé chronique).

Votre ophtalmologiste peut effectuer un test oculaire pour déterminer si l’angle de votre œil est normal et ouvert ou anormal et étroit.

1. Baudouin, Christophe. Glaucome. Inserm — Instituts thématiques. Janvier 2013. https://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/glaucome. Dernière consultation le 2 juin. 2017.

narrow